Ces premiers scénarios sont apparus au début des années 2000, par des experts se battant à l’époque encore contre des climato-sceptiques.

Même si le président américain exclut encore l’environnement de son action, le contexte économique, technologique et énergétique a malgré tout considérablement évolué. La transition énergétique est aujourd’hui engagée, elle sera très longue et n’exclura pas totalement le nucléaire. La loi votée en juillet 2015 pour en préciser les orientations inscrit les principes fondateurs d’efficacité énergétique et de développement des énergies renouvelables dans le Code de l’énergie.
Pic de froid en janvier, rénovation énergétique, autoconsommation, … les énergies renouvelables ont plus que jamais au coeur des préoccupations des Français, ils sont d’ailleurs une majorité à encourager le développement de la filière verte.
L’autoconsommation photovoltaïque continue par exemple de séduire les Français qui préfèreraient consommer directement l’électricité produite sur leur toit plutôt que de tout vendre au réseau. De nouveaux produits arrivent sur le marché comme des tuiles photovoltaïques, en cours de certification par Luxol (Imerys/Sorea).

Ces tuiles devraient voir le jour d’ici la fin de l’année, permettant à chacun de contribuer à sa manière au plan climat-énergie.

Frédérick Marchand